13 juillet 2010

Petite fille

Ce week-end, de garde aux urgences, je vois une petite fille, 1 ans et demi, mignonne comme tout, parce qu'elle a avalé un médicament que sa maman avait posé à la salle de bain.
Elle est accompagné de son papa, seul. C'est rare, en général ce sont les mamans qui consultent, ou les deux parents. Sauf quand c'est un bobo un peu moche et que le papa prend les choses en main.
La puce est sage comme une image, me laisse l'examiner sans un mot, me tend les bras dès que possible et m'appelle "maman". Elle va bien, et sera surveillée le temps que l'effet du médicament soit maximum.
Reste que, dans le tourbillon d'un samedi aux urgences, je n'ai pas eu le loisir de creuser ce qui avait allumé une petite alarme dans ma tête. Un enfant, même petit, sait qui est sa mère. Un enfant craint les étrangers, surtout si ceux-si sont en blouse blanche. Cela va de la méfiance aux hurlements, c'est beaucoup moins agréable que cette consultation. Mais c'est rassurant.

Alors que là, cette petite me rappelle l'enfant que j'était, prête à tout pour que les adultes me donnent un peu de l'amour et de la sécurité que me parents ne savaient pas me donner.